Confusion, zéro maîtrise, des décisions polémiques, l’arbitre zambien Janny Sikazwe a certainement officié le pire match de sa vie cet après-midi entre la Tunisie et le Mali. Totalement à côté de son match, ce dernier a d’ailleurs sifflé la fin de la rencontre avant la fin des 90 minutes, une scène incroyable tout simplement.

Ce match restera à jamais dans les annales de la Coupe d’Afrique des Nations, mais surtout le nom de M Janny Sikazwe. L’arbitre Zambien, coutumier sûrement des faits, avait déjà été suspendu en 2018 pour suspicions de corruption. Les faits se sont produits lors d’un match de LDC Africaine entre l’Espérance de Tunis et le Primeiro de Agosto où ce dernier avait refusé un but clair au club Angolais.

Ce mercredi, il faut dire que les vieux démons ont repris vie dans son corps. En deuxième période, Janny Sikazwe a d’abord sifflé la fin du match à la 85e minute alors qu’il n’y avait aucun trouble sur le terrain. Certainement surpris par son propre geste, il a relancé le match quelques secondes plus tard. Une reprise qui sera fatale à El Bilal Touré qui va écoper d’un carton rouge, 2 minutes plus tard.

 

Alors que le match suit son cours, Janny Sikazwe, dans un mauvais jour, a cette fois décidé de définitivement mettre fin à la rencontre à la 89e minute. Des faits de jeu incroyables qui ont gâché cette belle rencontre entre la Tunisie et le Mali.

 

Le match devrait reprendre, mais les Tunisiens ont refusé de revenir sur la pelouse. Le Mali s’impose donc sur le score de 1-0.